Banques : 33% des 18-34 ans estiment ne pas avoir besoin !

Banques : 33% des 18-34 ans estiment ne pas avoir besoin ! © stock.adobe.com
Les usages bancaires changent plus vite que l’on ne le pense. La génération des 18-34 ans pourrait bien faire valser les rentes des services bancaires. Entre financement participatif et crédit entre particuliers, une nouvelle étude confirme que les banques n’ont pas les faveurs de la génération Y.

Publié le  à 0 h 0

A trop vouloir dématérialiser la banque, les banquiers risquent de se retrouver sans client...

Une nouvelle étude publiée ce jour par Bank of America Merill Lynch atteste que les usages bancaires évoluent plus rapidement que l’on en pense. Les banques traditionnelles n’ont pas de valeur aux yeux des jeunes de la génération Y. Ces derniers, âgés entre 18 et 34 ans se disent méfiants vis à vis du système financier. Force est de constater que pour cette génération, il est le déclencheur d’une crise qui perdure depuis maintenant plus de 8 années.

« Leur passage à l’âge adulte ayant eu lieu en période de grande récession, les membres de la génération Y ont eu des débuts financiers des plus difficiles, avec 71% d’entre eux qui estiment devoir faire face à davantage de difficultés financières que leurs parents au même âge », selon l’étude. «  Pourtant, ils émergent en tant que nouvelle source dominante de richesse et de dépenses, ce qui veut dire que les banques devront évoluer et adapter leur offre au risque de perdre cette clientèle au profit de nouveaux acteurs  », souligne l’étude.

Un tiers des jeunes estiment ne pas avoir besoin de banque

La banque est maintenant dématérialisée. Les clients fréquentent de moins en moins les agences, rendant ainsi moins perceptibles les apports des banques. La génération Y n’utilise que le web. Que ce soit un serveur de bitcoin ou une banque traditionnelle, hormis le risque, au final, les moyens de paiement sont identiques.

Nécessité d’adapter les offres

« Comme chaque génération, la génération Y affiche ses particularités, ses clichés et ses contradictions qui sont essentiels à la compréhension de son rôle » dans les changements sociétaux et économiques à venir, estime l’étude. Outre la finance, les secteurs qui seront les plus perturbés dans les 3 à 5 prochaines années sont le logement, l’automobile, la restauration, la finance, les médias, la technologie et le voyage.

Un avis, une question, un commentaire?

💬 Réagir à cet article Banques : 33% des 18-34 (...) Publiez votre commentaire ou posez votre question...

Banques : 33% des 18-34 ans estiment ne pas... : à lire également