Crédit immobilier : les banques desserrent l’étau des crédits

Crédit immobilier : les banques desserrent l’étau des crédits © stock.adobe.com
Des taux de crédit immobilier au plus bas, c’est bien, mais encore faut-il que les banques acceptent de prêter ! Au 1er trimestre 2016, les banques semblent avoir enfin ouvert un peu plus l’étau des crédits, les dossiers déposés reçoivent plus souvent une suite favorable.

Publié le  à 0 h 0

Des taux de crédits immobiliers qui baissent encore...

Une période faste pour les [a[crédits immobiliers]a]. Les taux fixes proposés sur le marché sont en forte baisse sur le mois de mars. Les primo-accédants sont les premiers bénéficiaires de cette nouvelle vague de chute des taux. Avec l’appui du [a[PTZ 2016]a], les jeunes acquéreurs bénéficient également du fameux alignement des planètes : légère baisse des prix de l’[a[immobilier]a], taux de crédits au plus bas, et dorénavant conditions d’accès au crédit moins strictes.

Les banques assouplissent leurs critères d’octroi des crédits immobiliers

Joël Boumendil, fondateur et PDG du groupe ACE Crédit, et de Frank Levy, Directeur général du groupe ACE Crédit confirment que les banques sont plus enclines à prêter : "En ce début d’année, nous voyons une tendance se confirmer : c’est bel et bien la reprise des acquisitions ! Les banques sont très enclines à octroyer des prêts. Elles se sont fixé pour objectif de réaliser le même volume de prêts qu’en 2015. Pour pouvoir y parvenir, elles ont sensiblement assoupli leurs critères d’acceptation des prêts.

Par exemple, il est aujourd’hui possible d’obtenir son crédit immobilier sans apport, sous réserve de pouvoir justifier du montant des frais de notaire. Cela est d’autant plus vrai pour les jeunes emprunteurs de moins de 36 ans, conséquence directe : la part des primo-accédants continue de progresser, passant de 7,5% en septembre 2015 à 11% en ce mois de janvier.

Enfin, pour ceux qui ne l’ont pas encore fait, il est toujours temps d’étudier l’opportunité de faire racheter son crédit. Les taux restent extrêmement bas et les particuliers qui ont emprunté ces 5 dernières années ont tout intérêt à contacter leur courtier pour obtenir des simulations pour renégocier leur crédit aux taux actuels. Ils pourraient avoir de bonnes surprises."

Un avis, une question, un commentaire?

💬 Réagir à cet article Crédit immobilier : les (...) Publiez votre commentaire ou posez votre question...

Crédit immobilier : les banques desserrent... : à lire également