Accueil > Actus > Banque : le découvert moyen
Banque : le découvert moyen augmente de près de 10% en 2020, pour passer à 375 euros

Banque : le découvert moyen augmente de près de 10% en 2020, pour passer à 375 euros

Crise économique oblige, le découvert bancaire moyen des Français ressort en forte hausse, de près de +10%, selon le dernier sondage Cofidis-CSA publié ce 4 juin 2020. Plus de 4 Français sur 10 sont dans le rouge chaque mois, une situation qui ne s’améliore pas.

Publié ou mis à jour le samedi 6 juin 2020 par

Banque : le découvert moyen augmente de près de 10% en 2020, pour passer à 375 euros
0
106
12
0

Des découverts bancaires en hausse de +9.97%

C’est tout le paradoxe. Alors que le montant de l’épargne   explose, avec plus de 40 milliards d’euros en deux mois, d’un autre côté, c’est 41% de la population qui affronte des difficultés financières. Le découvert bancaire moyen s’élevait à 341 euros lors du précédent sondage sur le pouvoir d’achat. Avec cette édition 2020, ce montant ressort à 375€, soit une progression de +9.97%. Les plus impactés par la crise COVID et le confinement

C’est bien le confinement qui est responsable de l’effondrement de notre économie, et non pas la pandémie. Ce sont les Français les plus fragiles financièrement et les métiers les plus impactés par l’arrêt de l’économie qui sont les plus malmenés. Les commerçants, artisans, chefs d’entreprise sont 74% à avoir constaté une baisse de leur pouvoir d’achat. Les demandeurs d’emploi sont 59% à faire le même constat. La baisse de pouvoir d’achat est signalée par 56% des ouvriers et 54% par les CSP- Des doutes sur l’avenir

Logiquement, le moral est au plus bas. 62% des sondés estiment que leur situation financière personnelle va être davantage touchée dans les prochains mois. 79% des Français n’ont pas confiance dans l’amélioration de leur pouvoir d’achat dans les trois prochains mois, et pire encore, 75% n’ont pas confiance dans cette même amélioration avant 12 mois. Plafonnement des frais bancaires

Sur cette envolée des découverts, les frais bancaires sont de nouveau la une. Bruno Le Maire entend bien une nouvelle fois enrayer cette polémique. Les plus fragiles financièrement paient le plus de frais bancaires. Le plafonnement des frais bancaires à 25 euros par mois sera étendu à 15% de population supplémentaire, par la voie d’un décret, définissant ce qu’est un client fragile. Ce plafonnement de frais bancaires sera alors actif durant 3 mois.